dimanche 30 décembre 2007

L'analyste


Publié en France en 2003, ce roman de John Katzenbach a reçu le Grand Prix de littérature policière.

Présentation de l'éditeur :
"Heureux 53e anniversaire, docteur. Bienvenue au premier jour de votre mort." Lorsque lui parvient cette mystérieuse lettre de menace, l'existence jusqu'alors prévisible du docteur Starks bascule dans le chaos. Ce psychanalyste à succès se trouve subitement entraîné dans un jeu morbide conçu par l'homme qui se fait appeler Rumplestilskin, comme le mauvais génie du conte des frères Grimm. Les règles sont simples : Starks dispose de deux semaines pour identifier Rumpelstilskin et les raisons de sa colère. S'il y parvient, aucun mal ne lui sera fait. Mais en cas d'échec, l'inconnu tuera l'un après l'autre les proches du docteur, jusqu'à ce qu'il accepte de se donner la mort ...

Sorte de roman à énigme, l'analyste nous laisse découvrir, en même temps que le héros, qui se cache derrière ce terrifiant personnage qu'est Rumpelstilskin.
L'histoire est divisée en deux parties : le psychanalyste traqué, et, le psychanalyste qui traque.
D'une partie à l'autre, le héros passe du rôle de souris au rôle de chat ... mais je ne vous en dis pas plus pour ne rien vous révéler.

Tout au long de ce roman, l'auteur joue avec nos nerfs autant que le mystérieux Rumpelstiltskin joue avec le personnage principal. Ce dernier voit sa vie (si confortable) basculer en quelques jours ... une de ces jeunes nièces, en pleine adolescence, reçoit une lettre de menaces et de multiples photographies pornographiques le jour de son anniversaire, ce qui crée chez elle un véritable choc psychologique ... les comptes en banque du psychanalyste sont étrangement vidés ... sa réputation est salie ... le suicide est-il sa seule issue ? Pourquoi lui ? Pourquoi cet acharnement de la part de Rumplestiltslin et de ses émissaires ?

Au fur et à mesure qu'on tourne les pages, le docteur Ricky Starks doute et se remet en question, jusqu'à ce qu'il se mette à créer une nouvelle vie, un nouveau passé ... une nouvelle force mentale ?

Ce que j'ai apprécié dans ce roman, c'est que l'auteur laisse réfléchir le lecteur à chaque nouvel indice. Chaque chapitre, chaque scène décrite apporte une nouvelle pièce au puzzle mais il faut faire attention et ne pas laisser certains détails nous échapper. L'idée du psychanalyste psychanalysé m'a totalement séduit; le docteur doit sans cesse fouiller dans son passé. Je conseille ce roman à tous les amateurs de jeux de piste, d'énigmes et de vengeance intelligente.

Note : 18/20

7 commentaires:

La Belle-Soeur Lisse a dit…

RE !
J'aime bien l'idée de ce bouquin, à lire je pense '-)
Boujoux

MiKa ... a dit…

Si tu le veux, je te le prête sans problème. ;-)

La Belle Soeur a dit…

AH c'est gentil oui je veux bien :-D.
Bonne soirée les namoureux '-)

MiKa ... a dit…

Ça marche !
Bonne soirée à toi aussi.

pimprenelle a dit…

J'avais beaucoup apprécié cette lecture moi aussi!

mic a dit…

Voilà un polar que je vais lire dans les prochaines semaines. J'aime beaucoup Katzenbach, il fait travailler "mes petites cellules grises", tu m'as donné envie de lire ce bouquin. J'avais été très impressionné par la lecture de "Faux coupable", l'intelligence de l'écrit et la réflexion qu'il m'a procuré était jubilatoire, bien loin des polars calibrés habituels D'ailleurs, je le compare souvent à Greg Iles. A bientôt et bonne continuation MIKA. MIC,

MiKa ... a dit…

Merci pour ton commentaire, "Faux Coupable" me tente depuis un bon moment déjà et je pense que je vais bientôt me le procurer. Katzenbach a un vrai don pour mêler réflexion et suspense. A bientôt !