dimanche 18 octobre 2009

Dracula


Dracula est un roman de Bram Stoker devenu à présent un classique immanquable de la littérature fantastique. Alors que Dracula l'immortel de Dacre Stoker, arrière-petit-neveu du célèbre Bram Stoker, vient à peine de sortir en librairie, j'ai décidé de retourner dans l'univers de base du plus célèbre des vampires et poursuivre ma lecture logiquement avec le récent roman de Dacre Stoker et Ian Holt.

Présentation de l'éditeur :
Comment Vlad III, prince de Valachie, dont le goût immodéré pour le supplice du pal lui avait valu le surnom de "Tepes" (l'empaleur), est-il devenu, sous la plume de Bram Stoker, le comte Dracula ?
Comment un seigneur de la guerre mort au combat en 1476, contre les Turcs est-il devenu un non-vivant, se nourrissant du sang de ses victimes ? Comment, enfin, le folklore du vampire s'est-il nourri des chroniques historiques ?
Mystérieuse alchimie qui fit l'universel succès du roman de Stoker. Par lui, la légende, reprise à la scène et surtout à l'écran, est devenue mythe et a donné naissance à la saga du Prince des ténèbres.


Ce roman, considéré comme un grand classique de la littérature du XIXe siècle, a fait dépasser son personnage au delà des frontières roumaines de la Transylvanie où vécut le monstre historique qui a inspiré Bram Stoker pour son personnage : Vlad III l'Empaleur. Véritable icône mondiale du mal, cet être damné a également traversé les âges et les écrans de cinéma pour nous procurer nos plus grandes frayeurs ; on pense bien entendu au Dracula de FF Coppola, au Nosferatu de Murnau et aux acteurs qui ont contribué à rendre célèbre le personnage : Bela Lugosi et Christopher Lee. Bien que le mythe initié par Bram Stoker ait été modifié à maintes reprises (pour par exemple lui donner un caractère érotique ou humoristique), Dracula restera à jamais gravé dans nos mémoires comme étant l'un de ces montres suprêmes qui semblent indestructibles. Et c'est tant mieux, car ce personnage est intéressant sous tout point de vue et a permis de révéler de nombreux artistes aux goûts plus ou moins morbides ...

La mort, c'est pas la seule chose sur quoi on puisse compter ?

Dracula de Bram Stoker est un roman original sous plusieurs angles. Le mythe du vampire ayant déjà été évoqué dans la littérature bien avant lui, il associe le vampire aux légendes populaires, lui donne une véritable identité en réalisant des recherches poussées sur Vlad Tepes et lui associe des règles strictes pour se déplacer, vivre et mourir (ces bases du vampirisme sont d'ailleurs citées par le légendaire Van Helsing). Il couronne son personnage comme étant le roi des vampires. Une autre des originalités est le style de récit utilisé par l'auteur. En effet, Bram Stoker narre son histoire par le biais de témoignages, journaux intimes et lettres retrouvées. Cette astuce lui permet d'accroitre le réalisme de ses personnages ; un peu à la manière du Projet Blair Witch au cinéma.

Ma vengeance ne fait que commencer!

Dracula dérange et fait parler de lui depuis sa création. Mais au delà du simple personnage horrifique, Bram Stoker a créé un mythe qui inspire et fait réfléchir sur plusieurs thèmes. La mort par exemple, elle est considérée ici comme un mensonge (lire le passage où le cimetière est cité comme un recueil de mensonges, ou bien simplement avec ces victimes qui ressuscitent pour devenir à la fois mortes et vivantes). Ou encore les limites de la sexualité avec un personnage qui rassemble une longue liste de tabous en lui : il est vieux et cherche à s'emparer de jeunes femmes, il est parfois représenté comme un animal et il est un mort-vivant qui pratique des morsures sur ses victimes ... une sensualité omniprésente envahit le caractère terrifiant du monstre. Sueurs, angoisses, peurs, actions, héroïsme et rebondissements ornent ce chef d'œuvre littéraire qui a fait naitre l'un des personnages les plus célèbres de toute la littérature.

9 commentaires:

Fabien a dit…

Alors attention! Ce roman fait partie des livres que je lis tous les ans. Un grand classique!!!

MiKa ... a dit…

Tous les ans ! Eh beh, il doit sacrément bien. :-)
J'adore le mythe de Dracula, je pense que je vais me régaler avec ce roman.

Vladkergan a dit…

C'est juste l'un des plus gros classiques que compte la littérature vampirique. Il n'en est certes pas le premier exemple, Le Fanu et Polidori étant déjà passé par là, mais c'est le livre par lequel le mythe du vampire a réellement acquis ses lettres de noblesse (sans jeu de mots).

Une lecture indispensable http://blog.vampirisme.com/vampire/

MiKa ... a dit…

Merci pour le site et les références littéraires, je vais regarder tout ça de près !

Fabien a dit…

Surtout, avec ce roman, Bram Stroker est le premier à unifier et mettre sur papier l'ensemble des règles du vampirisme. Aucun auteur modernes n'osent toucher à ces règles mises en place par Stroker

La liseuse a dit…

c'est drôle on a eu la même idée. Dracula + la suite officielle. Bonne lecture. Moi je déguste, c'est un vrai délice. Quelle écriture envoûtante !

MiKa ... a dit…

Les grands esprits se rencontrent ! ;-) Bonnes lectures.

Les habitants de l'Avenue a dit…

Hello, je viens de découvrir votre blog.J'aime beaucoup. En ce qui concerne Le Dracula Bram Stoker...en mettant le nez dedans je m'attendais à y trouver un style viellot pour un romans dit "classique" mais j'ai vite pris une claque dès les premières pages. Je l'ai lu l'hiver dernier et je peux vous dire que je ne m'en remet toujours pas tellement c'est grandiose ! bon je retourne visiter votre blog. @ +

http://fromtheavenue.blogspot.com/

MiKa ... a dit…

Merci pour le commentaire !
Je viens de voir sur votre blog que vous lisiez le dernier Jody ! J'attends votre chronique avec impatience, je vais sûrement le lire dans les prochaines semaines celui-là.
Bonne continuation.