mardi 22 décembre 2009

Pierre qui roule


Pierre qui roule (1970) est un roman de Donald Westlake, l'auteur du très efficace Le couperet.

Présentation de l'éditeur :
A peine sorti de prison, Dortmunder retrouve son vieil ami Andy Kelp qui lui propose un coup fumant : subtiliser, au beau milieu d'une exposition, une émeraude de grand prix appartenant à un petit état africain.
Facile ! Il suffit de réunir une bonne équipe et de concocter un plan à toute épreuve. Aussitôt dit, (presque) aussitôt fait. Mais en dépit d'une implacable préparation, les choses ont comme une fâcheuse tendance à dévier de leur cours.
Il faut dire que l'un des complices de Dortmunder a la brillante idée d'avaler la pierre pour échapper à la police, alors forcément cela complique un peu la tâche...


Comme l'indique la quatrième de couverture, le roman met en scène pour la première fois l'un des plus grands cambrioleurs de la littérature contemporaine : Dortmunder. Lui et ses acolytes, des professionnels du cambriolage, doivent s'emparer d'une pierre précieuse d'une valeur inestimable aux yeux des citoyens d'un tout petit pays d'Afrique représenté par le major Iko aux USA. C'est ce dernier qui contacte Kelp pour monter une opération chapardage puisque la fameuse pierre est exposée dans un musée américain. Dortmunder rejoint Kelp et ensemble ils vont constituer l'équipe parfaite pour réaliser le coup. On assiste alors à plusieurs séquences façon Ocean's Eleven dans lesquelles chacun des futurs associés est contacté et présenté dans son univers personnel. Ces scènes sont hilarantes et annoncent un récit prometteur. Et en effet, une succession de malchances va s'abattre sur l'équipe de choc pour nous offrir un très grand moment de bonheur où l'humour et le polar se marient à merveille.

- J'avais entendu parler des criminels récidivistes [...] mais c'est peut-être le premier et unique cas de crime récidivant.

Dortmunder est un personnage hors du commun, un véritable génie du cambriolage mais également un éternel malchanceux qui collectionne les mésaventures. Le sort semble s'acharner sur la bande des cinq as du hold-up et nous offre de nombreux moments de totale hilarité. On peut voir apparaître dans le roman une sorte d'évolution sur plusieurs niveaux ; la difficulté des opérations, les moyens utilisés, Iko qui ne connaît pas le billard et qui en deviendra presque un pro, la relation entre les personnages ... L'auteur semble vouloir donner une intensité de plus en plus forte à son récit, certaines scènes paraissent même être à la limite du réalisable et l'humour est à la limite du burlesque. Ce roman est une vraie perle. Un grand moment de joie, de rire. Il se lit vite, les courts chapitres lui donnent un rythme effréné. Il est très difficile de se détacher de l'ouvrage. Une bien belle découverte ! A lire, peu de chance d'être déçu !

Achetez le sur Fnac.com

2 commentaires:

Clement a dit…

je sens que je vais bientôt craquer pour celui-là...
Il était déjà dans ma Liste à lire...
et en plus en ce moment je lis "à bout de course" de richard Stark alias Donald Westlake!

MiKa ... a dit…

N'hésite pas, il est terrible !

2 romans de Westlake et 2 coups de cœur ... je vais continuer à explorer sa bibliographie ! :-)