lundi 20 mai 2013

Purgatoire des innocents

Purgatoire des innocents est le nouveau thriller de Karine Giebel aux éditions Fleuve Noir.

Présentation de l'éditeur :
Je m'appelle Raphaël, j'ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux.
Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d'euros de bijoux.
Ç'aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang.
Deux morts et un blessé grave.
Le blessé, c'est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre ou Will pourra reprendre des forces.

Je m'appelle Sandra.
Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide.
Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là...

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal.
Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place.
Et son sourire est le plus abominable qui soit...

Lorsque des braqueurs de banque cherchent un endroit où s'arrêter pour soigner l'un des leurs, ils ne soupçonnent pas s'inviter chez de telles personnes ... Lorsque le chat devient la souris, les règles du jeux s'endurcissent et on assiste, impuissant, à une véritable boucherie.
Karine Giebel est de ces écrivains qui savent torturer ses personnages jusqu'à la dernière once de vie. Elle n'en est pas à son premier coup d'essai question séquestration, il n'y a qu'à fouiner dans sa bibliographie pour le comprendre avec Les morsures de l'ombre.

Eux qui se prenaient pour les loups dans la bergerie ; eux, devenus agneaux sans défense.

L'histoire m'a constamment fait penser à un film de Wes Craven qui m'a marqué ; La dernière maison sur la gauche. Comme le film du papa de Freddy Krueger, le roman va jusqu'au bout des choses en mettant en scène les pires sévices possibles et en accumulant les improbabilités pour rendre finalement l'histoire la plus réaliste possible.

Purgatoire des innocents est un récit violent, vicieux et dynamique, un page-turner dans toute sa splendeur. C'est également un roman intelligent et rondement mené. Karine Giebel s'affirme comme la reine du thriller français avec ce nouveau roman qui nous enferme directement en enfer, là où la nature humaine se révèle entièrement, là où tout se joue à quitte ou double, là où on cesse d'être un homme pour commencer à s'approcher de l'animal ... l'instinct prend le pas sur la raison.

Décidément, je ne sais pas si je suis d'excellente humeur depuis quelques temps mais cette année je m'éclate avec mes lectures ! Que du bonheur ! Et Purgatoire des innocents est une véritable perle, un bijou couleur sang qui m'a ému et terrifié. Une claque !

Un petit conseil donc, Purgatoire des innocents est un thriller à ne pas placer sous toutes les mains ...


1 commentaire:

Lis Tes Ratures a dit…

J'ai adoré ce bouquin... Est-ce grave docteur ???
Non, vraiment une sacrée claque !