lundi 14 juillet 2008

Le Cercle de Dante

Le Cercle de Dante est le premier roman de Matthew Pearl. Cet écrivain américain a non seulement été doublement diplômé de Yale et Harvard, mais il a aussi été couronné par la Dante Society of America pour ses travaux de recherche sur le célèbre poète florentin : Dante Alighieri.

Présentation de l'éditeur :
Le juge Healey est dévoré vivant par des larves d'insectes. A peine est-il inhumé qu'une autre victime est découverte, puis une troisième - toutes assassinées selon des mises en scène atroces. La police est impuissante, incapable de décrypter les crimes qui terrorisent la tranquille et puritaine cité américaine. Personne dans ses rangs, pas plus qu'à Boston, n'est familier de Dante ...
Personne ... sauf quatre hommes. Quatre poètes qui ont fait le serment de traduire La Divine Comédie et sont les seuls à parfaitement connaître le texte maudit. Quand ils voient dans les meurtres une copie des châtiments décrits dans L'Enfer, ils craignent d'être tenus pour suspects ...
Pour se disculper - et sauver la ville -, les érudits se font détectives. Mais l'assassin de Boston ne craint pas les poètes. Il vit dans leur ombre et se nourrit de leur savoir ... Une étrange chasse à l'homme commence. Des coulisses feutrées de Harvard aux bas-fonds sordides du port de Boston, une enquête criminelle, romantique et sanglante ...

Le cercle des amis de Dante est constitué d'une poignée de poètes américains qui tentent de traduire les fabuleux vers qui constituent les 3 livres de La Divine Comédie de Dante Alighieri. L'écrivain choisit de placer au centre de son histoire des personnages qui ont réellement existé : Henry Longfellow, James Russell Lowell, Oliver Wendell Holmes et J.T. Fields. Ces compositeurs et passionnés de prose ont participé de près ou de loin à la traduction américaine de La Divine Comédie. Composé de trois livres, L'Enfer, le Purgatoire et le Paradis, ce roman décrit la descente en enfer de Dante (dirigé par Virgile), puis de son passage au purgatoire où Virgile le quitte pour laisser la place à Béatrice, et, de son accession au Paradis pour s'unir à Dieu.

L'auteur mêle de manière très intelligente les vers italiens de Dante et les meurtres mystérieux qui se propagent dans un Boston à la fois dominé par de riches familles et envahit par de nombreux immigrants européens. Mais le roman souffre de nombreuses longueurs qui casse complètement le rythme attendu par le lecteur. Les lenteurs ne sont jamais les bienvenues dans un roman policier.

En parallèle de l'enquête policière menée par Kurtz et Rey, les poètes vont s'improviser détectives afin de découvrir qui salit le texte qu'ils vénèrent tant. De fil en aiguille les indices vont s'accumuler pour les diriger vers de bonnes et de mauvaises pistes. Il faudra suivre (ou subir) les écrits du Maître pour comprendre et trouver le coupable.

Note : 13/20

2 commentaires:

Laetitia la liseuse a dit…

J'ai bien aimé cette lecture même si les 200 premières pages sont assez longues. Le sujet sur la divine comédie est passionnant.

MiKa ... a dit…

En effet, tout ce qui concernait la Divine Comédie m'a passionné. Par contre l'enquête m'a un peu ennuyé ... :s
Merci pour ton commentaire ! ;-)