dimanche 16 novembre 2008

Instinct


Instinct est le dernier tome de la trilogie de Les voies de l'ombre (voir Prédation et Stigmate) de Jérôme Camut et Nathalie Hug. Ce polar est sélectionné pour le prix 2008 des Limbes Pourpres.

Présentation de l'éditeur :
Et s’il suffisait de 25 tueurs pour plonger la France dans le chaos ? Une meute sans visage dressée par un pervers de génie pour frapper leurs cibles avec une perfection terrifiante…
Et s’il suffisait d’un seul homme ?
Pour que nous nous mettions tous à douter…

Après le très ingénieux Prédation et la chasse à l'homme, Stigmate, Kurtz revient et ses grands projets se mettent enfin en place. Alors qu'il doit s'échapper d'une prison où il est retenu par un ennemi qu'il n'arrive pas à déterminer, un évènement tragique survient à Berlin.

Mais à l'impossible nul n'est tenu.

Shan se réveille dans un hôpital allemand suite à un accident. Malheureusement pour elle, elle a perdu la mémoire et ne sait donc pas qui elle est. D'où lui viennent ses capacités à se battre ? Le début du roman est extrêmement bien ficelé. D'un côté, le lecteur découvre cette étrange femme et poursuit avec elle l'exploration de sa mémoire. De l'autre côté, Kurtz nous livre la force qu'il déploie face à une situation périlleuse et non attendue.

Toute la souffrance accumulée n'attend qu'un signe pour se muer en violence et en haine.

Tout au long du roman le rythme effréné est soutenu et on ne peut s'empêcher de penser à certains films d'action tels que La Mémoire dans la Peau, Assaut, Apocalypse Now bien entendu ou encore la série 24 Heures Chrono dont l'un des personnages de la Cellule Anti-Terroriste s'appelle Ryan Chappelle (ressemblance au nom de Yann Chopelle dans le roman ; hasard ?).

Quand on me retrouvera, on saura que je n'étais pas n'importe qui.

Kurtz, bien qu'affaiblit, a toujours des ressources et le commissaire Eliah Daza et autres policiers vont en faire les frais. De Paris à la Roumanie, des meutes de tueurs sanguinaires agissent sous les ordres d'un seul homme ; un homme qui impose sa vision de la vie aux yeux du monde. Toujours autant manipulateur que dans les précédents romans, les auteurs s'attardent pourtant un peu moins sur le passé du personnage.

JE SUIS CELUI QUE L'ON NE PEUT ENVISAGER !

Malgré de nombreuses scènes d'actions et une première moitié de roman sensationnelle, j'ai trouvé que la seconde partie était moins passionnante. Je trouve que les auteurs ne sont pas allés au bout des choses avec cette mystérieuse Shan. Néanmoins le roman reste très bon et le lecteur aura la surprise de découvrir en annexe le cahier intime de Kurtz qui nous livre ses secrets et méthodes qui ont permis d'accomplir son œuvre.

Note : 16/20

4 commentaires:

Fabien a dit…

J'ai hâte que tu le finisses pour avoir ton avis. J'entends tellement de bien, et je sens que je vais pas tarder à craquer....

MiKa ... a dit…

Pour l'instant, c'est vraiment excellent ! Je retrouve le rythme du premier.
Je pense que tu peux te laisser tenter. ;-)

La liseuse a dit…

J'ai prédation à la maison. J'ai hâte de tous les lire vu ce que tu en dis.

MiKa ... a dit…

Prédation est le meilleur des trois ! :-)
Il m'a fichu une vraie claque.
J'espère qu'il va te plaire.