samedi 26 mars 2011

Un pied au paradis

Un pied au paradis est le premier roman de Ron Rash. Il est sélectionné pour le prix des lecteurs du Livre de Poche 2011.

Présentation de l'éditeur :
Oconee, comté rural des Appalaches du Sud, début des années 1950. Une ancienne terre cherokee, en passe d'être à jamais enlevée à ses habitants : la compagnie d'électricité Carolina Power rachète peu à peu tous les terrains de la vallée afin de construire une retenue d'eau, immense lac qui va recouvrir fermes et champs. Holland Winchester est mort, sa mère en est sûre, qui ne l'a pas vu revenir à midi, mais a entendu le coup de feu chez le voisin. Ce drame de la jalousie et de la vengeance, noir et intense, prend la forme d'un récit à cinq voix : le shérif Alexander, le voisin, sa femme, leur fils et l'adjoint. Devant un texte aussi puissant que singulier, on pense à Larry Brown et Cormac McCarthy, voire Giono. Pas moins.

Cinq personnages, cinq voix, pour nous raconter l'étrange histoire apparue à Oconee dans les années 1950. Chacun leur tour, les personnages vont s'offrir à nous, nous confier leurs peurs, leurs chagrins et leurs espoirs. Chacun leur tour ils vont raconter leurs faits et gestes à l'époque du drame. Le drame qui a fait d'Holland Winchester un lointain souvenir que seule sa mère semble pleurer.
Résolue de connaître l'identité de l'assassin, celle-ci met immédiatement le shérif sur la piste de son voisin. Fantasme, vengeance ou méprise ? Seule la narration à cinq voix, cet ensemble de témoignages personnels, peut nous dévoiler la vérité.
Mais la principale victime dans l'histoire, n'est-ce pas ce monde rural qui semble voué à disparaître ?

Un pied au paradis est incontestablement un roman noir dont la principale force se révèle être le style de la narration. Cinq voix différentes, cinq styles différents. Certains langages sont parfois même un peu lourds à lire par moment. Mais outre cet aspect négatif, on peut saluer l'effort de l'auteur qui s'est appliqué pour nous fournir un roman de qualité.
Le scénario peut paraître plutôt simple, voire même déjà vu, mais l'intérêt principal réside dans les personnages eux-mêmes, la force qu'ils dégagent. Et notamment le fameux voisin, Billy Holcombe, qu'il est difficile de détester tant sa volonté est grande et son histoire touchante.
Sous ses allures de petite histoire criminelle, Un pied au paradis est une œuvre originale et agréable à lire !

2 commentaires:

Les habitants de l'Avenue a dit…

on m'a parlé hier de son dernier roman "serena" paru en france et de celui-ci. tu me donnes aussi envie !

MiKa ... a dit…

Il est vraiment sympa comme livre, n'hésite pas ! ;-)