samedi 12 janvier 2008

Tokyo

Tokyo de Mo Hayder a reçu le grand prix littéraire des lectrices de ELLE et le prix SNCF du polar européen.

Présentation de l'éditeur :
Quand Grey débarque à Tokyo sans attaches, argent ni bagages, elle a beaucoup à prouver et encore plus à cacher. Sa rencontre avec Jason, pour lequel elle éprouve une fascination immédiate, est déterminante : il lui trouve un toit, une maison délabrée vouée à la démolition, et un emploi dans un club à hôtesses très privé. Ses clients ? Des yakuzas et un étrange infirme accompagné d’une nurse à la silhouette monstrueuse…
Mœurs inavouables, violence, écrasant secret… Ce nouvel univers est pourtant familier à Grey. Le but de son voyage ? Retrouver un mystérieux film à l’existence contestée datant de l’invasion de la Chine par les Japonais. Un seul homme pourrait l’aider. Un survivant du massacre qui refuse de répondre à ses questions...

Cet ouvrage est à la fois un roman historique et un thriller. En effet, l'auteur nous livre tout au long de son roman l'incroyable et abominable invasion des chinois par les Japonais en 1937 qu'on appellera par la suite le massacre de Nankin. Au fil des chapitres, le lecteur suit principalement deux personnages à deux époques différentes : l'un en 1937 à Nankin, et l'autre, Grey, en 1990 au Japon. Quel lien les unit ?

Grey est une jeune femme âgée de 20 ans. Elle vit en Angleterre avec sa famille. Petite, elle découvre un mystérieux livre orange où est décrit tout le massacre de Nankin. Grey, alors enfant, est choquée et cherche à en savoir plus. Plus tard, elle apprend par le biais de ses recherches à l'université qu'un chinois, professeur en sociologie, est en possession d'un film montrant certains massacres qui ont eu lieu à Nankin. Tout le monde la prend pour une folle, rien dans les livres d'histoire ne décrit pourtant un tel massacre ... tout juste une poignée de mort selon les récits des japonais et des américains. Mais Grey est obstinée et décide de se rendre au Japon, à Tokyo, où réside ce mystérieux professeur.

Une fois le professeur retrouvé, il nie être en possession d'un quelconque film. Mais Grey persévère et découvre qu'il lui ment. C'est alors qu'il lui promet de lui montrer le film contre un service ... En effet, entre temps, Grey a réussi à trouver un logement et un travail, en tant qu'hôtesse dans un bar réputé, et fréquente des yakuzas, les mafieux japonais. Le vieux professeur lui demande donc d'infiltrer ces mafieux pour récupérer un ingrédient mystère que s'injecte le chef de la bande, un certain Fuyuki, et qui lui permet de rester en vie. Quel est donc cet ingrédient et pourquoi le professeur le veut-il ?

Ainsi commence le côté thriller de l'histoire. Grey entre peu à peu dans un univers angoissant où chaque faux pas est sévèrement puni. Petit à petit elle commence à découvrir ce que cache ce vieux yakuza mais parviendra t-elle à temps à se le procurer ? Celle qu'on appelle la Nurse, et qui est connue pour avoir commis de nombreux crimes, protège ce secret. On assiste d'ailleurs, lors de la fin du roman, à une véritable partie de cache-cache très angoissante dans une vieille et grande maison où Grey tente de lui échapper.

Un chapitre sur deux présente les aventures de Grey dans un Tokyo enneigé où chaque jardin, chaque statue nous est décrit très précisément. Les autres chapitres sont consacrés à un journal intime écrit par un homme en 1937 à Nankin. Il décrit les horreurs qu'il voit et tente de survivre malgré la pénurie de nourriture. On y apprend qu'environ 20 000 viols ont été commis en 6 semaines, que des milliers, voire centaines de milliers, de personnes ont été assassinées, et que certains soldats ont ouverts le ventre des femmes enceintes pour y retirer les fœtus.

J'ai bien aimé ce roman même si l'histoire peine à démarrer. L'écrivain nous décrit parfaitement un Tokyo majestueux et nous apprend beaucoup de choses sur la manière de vivre et de penser des japonais. Bien que le côté polar soit presqu'inexistant, la partie historique est riche et intéressante.

Note : 15/20

2 commentaires:

calepin a dit…

Bonjour, intéressant cet avis de fan de polar. Le coté historique de l'ouvrage m'a également bien plu...

MiKa ... a dit…

Bonjour et merci pour ton commentaire.